Grand départ!

Ca y est, tout est prêt. Le moteur fonctionne, la marée est bonne... Normalement, on part. Embarquement du moteur et de l'équipière fidèle (Lénaïc) immédiat. Le temps de ranger et le bateau est à flot. Je démarre le moteur en 1 coup et le laisse un peu chauffer. Ce coup ci c'est bon! On lève l'ancre! C'est parti! Su per difficile de trouver l'équilibre entre le dosage des gaz, tenir le cap avec le courant contre...Mais après quelques ronds, ou plutot demis cercles, le bateau avance en ligne assez droite. En voiture Simone c'est toi qui conduit, c'est moi qui klaxonne! YOUPI!!!! Nous voila embarqués pour rejoindre la rivière d'Auray. Quand soudain...le moteur cale. Je redémarre, il repart. Il nous fera ça jusqu'à ce que je comprenne que des saletés sont encore présente. Arrivant au Bono, je veux prendre un corps mort afin de vider ces crasses et repartir afin de passer tranquillement tous les corps morts. Je suis bien assuré mais quand même... Je vide les crasses grace au syphon et le téléphone sonne! C'est David qui me voit car après avoir loupé notre départ, ils sont venus nous voir passer au Bono. La vidéo est dans mes liens ou la...http://fr.youtube.com/watch?v=b87KOvIOf80

Au niveau du Parun, le moteur s'arrête une nouvelle fois. Ce coup ci, c'est pas grave, car le suis à proximité de corps morts. J'en prend un. Nous en profitons pour un petit casse croute. Puis, j'en ai assez du moteur alors je décide de gréer le génois. Nous voila repartis et la, c'est que du bonheur! Lénaïc barre pendant que je prépare la grand voile que je finis par envoyer. Nous avançons bien, c'est génial.

IMG_2972__640x480_.JPG C'est moi, cadré par Lénaïc...

Seule ombre au tableau, la nuit va bientôt se coucher et, nous avons décidé de ne pas naviguer de nuit. Je choisis de mouiller à la pointe du Berchis mais coté anse de locmiquel enraison des courants. Un coup de fil avec mon épouse pour qu'ils viennent nous rechercher (tout est à coté). Juste après avoir passé la pointe de locmiquel, la nuit est presque tombée... Arrivés à la pointe du Berchis, coup de fil...c'est Anne, ma femme : On vous voit...Mais pas nous... Bref, on s'est pas trop compris et ils nous attendent au fond de l'anse de Locmiquel. Pas grave, on empanne, et on les rejoint. Il fait vraiment nuit. Lénaic et moi sommes supers contents! On mouille sur ancre et on rentre...A demain!

Commentaires

1. Le vendredi 29 août 2008, 21:43 par goudspide

tu vas prendre beaucoup de plaisir sur ton bateau,
ne néglige pas la météo et la hauteur des vagues uis sont l'ennemi des petits bateaux et de leur équipage, mais en sachant resté sage au début la suite viendra plus vite que tu le crois,
c'est ce qui m'est arrivé en démarrant avec un fifty de 5m....
bonne mer